• 05.05.2013

    Je ne ressors jamais les mains vides de chez Gibert Joseph. Hier, j'ai déniché pour 3 euros une compilation du label irlandais Trensmat Records every noise has a note, sortie en 2009. Ce petit label commercialise depuis 2006 des disques vynil (majoritairement des 45T) de groupes space/noise rock. Sur la compilation every noise has a note, on retrouve des noms biens connus (Bardo Bond, The Telescopes, Mugstar), d'autres qui méritent une plus grande attention que celle accordée habituellement (Astral social Club, Circle, Area C). Certains sont pour moi des découvertes intéréssantes (Magnetize, Heavy Winged)...etc... Je vous propose donc que les prochains sujets du blog s'attachent à présenter quelques-unes de ces formations.

    Pour débuter : The Telescopes.The Telescopes n'est plus vraiment ce groupe rock/shoegaze de 1989 (album taste), il est encore moins ce groupe pop psychédélique période1990-1992 en manque de reconnaissance. Il n'est pas non plus ce groupe qui en 2002 fait un come-back surprise avec l'album third wave. que je qualifierais gentiment "d'artistiquement incertain". Depuis, The Telescopes s'inscrit dans la mouvance noise/psyché dont les figures tutélaires sont sans conteste Sonic Boom et Kawabata Makoto. Seulement, The Telescopes semble marquer une nette préférence pour l'aspect noise. L'album #4 (2005) en témoigne en  conservant cependant une approche shoegaze. Puis les albums You've No Idea What This Is Like For Me (2007) et infinite suns (2008) creusent radicalement ce sillon et malheureusement s'apparentent à une fuite en avant harsch-noise qui laissent perplexes tant ils sont terriblement difficiles à écouter. Heureusement le mini-LP black eyed dog (une énième reprise du morceau de Nick Drake) revient à des principes noise et droniques relativement plus abordables. Finalement, The Telescopes parvient sans nul doute à ses fins qui consisteraient à osciller entre des productions audacieuses et efficaces et une tentation à l'auto-sabordage par le bruit : un cas à surveiller de près, docteur.

    Le titre Dsl-1v axis 1307.46 (night Terrors) présent sur la compilation every noise has a note conserve quant à lui une structure relativement rock.

     

    http://www.thetelescopes.com/


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique