•  04.11.2013

    En 1956, Stockhausen imagina une messe pour voix et sons électroniques qu'il espéra diffuser dans la cathédrale de Cologne mais le diocèse refusa considérant que des hauts-parleurs n'avaient rien à faire dans une église. Gesang der Jünglinge présente une combinaison entre deux courants, celui reposant sur l'exploitation d'enregistrements acoustiques, la musique concrète française et celui du tout électronique, Die Deutsche Elektronische Musick. On appréciera également le travail sur la spatialité.

    Karlheinz Stockhausen - Gesang der Jünglinge

     Betty Page aime aussi les amplificateurs audiophiles


    votre commentaire
  • 29.08.2013

    Stockhausen en 1966, à Tokyo a créé Telemusik. 32 moments, 32 collages/modulations rythmés par le déclin naturel de sonorités produites par six instruments de musique utilisés dans les temples du Japon. Telemusik, c'est parmi tant d'autres choses, des sons électroniques combinés à des chants de moines dans un temple japonais et de la musique Shipibo d'Amazonie avec au loin, très en retrait, des rythmes de musique traditionnelle hongroise.

    Une belle oeuvre dédiée au peuple japonais.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique