• 23.08.2014

    En 1988, Gerhard Richter peint (peinture sur photographie) la série 18 octobre 1977 consacrée à la mort des membres de la Fraction Armée Rouge (Rote Armee Fraktion). Jan-Carl Raspe, Gudrun Ensslin et Andreas Baader sont retrouvés morts dans leur cellule.Seule Irmgard Möller, la poitrine lacérée de coups de couteaux survivra. La thèse officielle retenue est celle d'un suicide collectif. Je retiendrais la torture organisée par l'Etat allemand à l'encontre des membres d'une organisation à la geste romantique et émancipatrice.

    La série de Richter représente deux fois Baader mort par balle, Gudrun Ennslin pendue à la fenêtre de sa cellule, un triptyque d'Ennslin seule lors d’une confrontation policière, des étagères de livres dans la cellule de Baader, un électrophone appartenant à Andreas Baader, deux fois l’arrestation de trois membres en 1972, un nouveau triptyque de la tête d’Ulrike Meinhof, retrouvée pendue dans sa cellule en 1976 et enfin l’enterrement de trois membres de la RAF.

     

    Gerhard Richter - 18 octobre 1977 (1988)                                                                                                       Gudrun Ennslin

     

     

    En avril 1998, la Fraction Armée Rouge annonce son démantèlement : « Il y a presque vingt-huit ans, le 14 mai 1970, la R.A.F. naquit d'un acte de libération. Aujourd'hui nous mettons un terme à ce projet, la guérilla urbaine telle que la R.A.F. la menait appartient désormais à l'histoire. »


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique