• 06.02.2014

    Alors aujourd'hui, on ne va pas aller bien loin, on ne va pas aller loin du tout. The New Blockaders ce sont deux frères cagoulés de Newcastle, les frères Rupelus. Depuis 1982, on a jamais vu leur visage, aucune interview. Nada. Surtout ne pas parler de musique, pas même un véritable continuum sonore organisé. Ce n'est même pas inécoutable car on peut se demander si ce truc relève de l'écoute. De l'anti-musique (même pas). De l'a-musique (un peu plus déjà).

    Le geste a-artistique définitif, irréaliste pour les frères Rupelus serait une absence totale de proposition (de ce point de vue, leur tentative la plus avancée consistait en un disque vierge de son en 1991) mais ce bruit, aussi déstructuré soit-il, reste néanmoins une proposition. Ainsi, cette dernière inavouée de The New Blockaders existe et ce n'est pas la moindre : elle est une invitation à la destruction de cette coercition inacceptable qu'est notre monde aujourd'hui.

    L'ensemble n'est pas dénué d'humour et je l'avoue, m'apparait plutôt agréable.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique