• 02.07.2015

    Belle trouvaille que ce disque, issu de la célèbre collection "Prospective 21e siècle", trouvé dimanche dernier, en ce bel après-midi estival dans un vide-grenier, rue André Del Sarte, dans le 18ème.

    "Prospective 21e siècle", ce fut ces pochettes magnifiquement argentées grâce au procédé inventé par Louis Dufay, l'héliophore et qui fit les belles heures de l'art cinétique dans les années 60-70. Un disque qui réunit Luciano Berio, Iannis Xenakis, Mauricio Kagel et un quatrième compositeur qui m'était inconnu et que j'ai découvert à cette occasion : le compositeur italien Bruno Maderna. Ce dernier dans les années 50, se rendit à Darmstadt, La Mecque européenne de la musique électroacoustique, et y créa quelques pièces électroniques finement ciselées et qui laissent regretter leur nombre si restreint  en comparaison à ses compositions de musique contemporaine.

     

    Bruno Moderna - Continuo (1958)

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique