• 23.04.2015

    Je ne me suis jamais confronté à cette somme qu'est Tulpas, un 5XCD de RLW (Ralf Wehowsky) proposant des travaux basés sur la réutilisation de la matière sonore créée par l'artiste allemand tout au long de son parcours. Tulpas constitue une véritable anthologie du bruit et du silence regroupant des artistes aussi marquants que Jim O' Rourke, John Duncan, Asmus Tietchens, Merzbow, Ryoji Ikeda, Crawl Unit ou Brume...

    Je n'embrasserai pas dans sa totalité cette œuvre difficile et intimidante préférant en distiller sporadiquement les compositions. Et, je commencerai en ce jour par vous offrir une "Belle Confusion", celle évidemment chère à Francisco Lopez.

     


    votre commentaire
  • 22.04.2014

    Francisco Lopez capture des sons environnementaux, les recompose avec l'idée d'en exclure le contexte d'enregistrement, d'en supprimer la perception de leurs origines pour ne garder que leur qualité sonore pure.

    Que nous offre Francisco Lopez avec ces bruits blancs, ces bruits roses, ces silences et ces souffles ? Un objet sonore privé de ses signifiants, recréant un espace acousmatique complet induisant une écoute certes exigeante mais qui stimule l'imagination de l'auditeur, sa libido même.

    Avec la pièce Amarok, L'artiste espagnol pour le label Glacial Movements déroge quelque peu à cette conception. Nous avons ici un titre, une pochette et nous avons surtout un lieu, l'Arctique. Malgré tout, la force esthétique et symbolique du lieu sert l'ambition d'abstraction de Francisco Lopez.

     

     

    "Je me bats contre une dilution de la matière sonore pure dans la dimension référentielle. Ma musique ne connaît pas de signification au sens classique du terme ; elle ne contient ni message, ni intention de communication. J’essaie d'atteindre un niveau transcendantal d'écoute profonde focalisé sur le potentiel de base de la matière sonore. En particulier, il s'agit de l'ampleur, de la richesse de tous les univers subjectifs, personnels qui peuvent surgir de ce type d'écoute." Feardrop n°7 - Printemps 2000

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique