•  20.10.2013

    Arseny Avraamov (Arsène Mikhaylovich Krasnokutsky) fut un compositeur russe et théoricien de la musique. Il fut commissaire pour les arts au sein du Commissariat du Peuple à l’Éducation (Narkompros ). Il contribua à mettre en place le Proletkoult, organisation visant à l'édification de l'art prolétarien dont les conceptions hégémoniques dans les domaines intellectuels et artistiques furent combattues par Trotsky. C'est ainsi que dans le cadre des débats sur la microtonalité dans les années 1920 , il proposa de brûler tous les pianos, considérant le piano comme le symbole de l'accord bien tempéré popularisé par JS Bach.

     Arseny Avraamov - Symphony of Sirens (1922)

    L'œuvre musicale d'Avraamov est donc en toute logique une ode monumentale à la potentialité historique du prolétariat. Elle a pour ambition d'utiliser uniquement des sons repris des usines et des machines. 

    Ainsi, il a organisé plusieurs concerts monumentaux appelés Symphony of Sirens (Simfoniya Gudkov) inspirés par les spectacles nocturnes de Petrograd en mai 1918 .Ces concerts se déroulèrent dans un certain nombre de villes soviétiques lors des anniversaires de la Révolution d'Octobre : Nizhny Novgorov (1919) , Rostov (1921), Bakou (1922 ) et enfin Moscou (1923) . Le plus impressionnant de ces concerts eut lieu le 7 Novembre 1922 dans le port de Bakou. Pour cela, Avraamov a mis en scène des milliers de chœurs, les cornes de brume de la flotte Caspienne , deux batteries d'artillerie, plusieurs régiments d'infanterie, des hydravions, vingt-cinq locomotives à vapeur, toutes les sirènes d'usine de la ville mais aussi de simples sifflets. Enfin de simples sifflets c'est vite dit car sirènes et sifflets sont intégrés à divers dispositifs, par exemple ceux composés de 20 à 25 sirènes accordées sur les notes de l'Internationale.

     Arseny Avraamov - Symphony of Sirens (1922)

     

     Il a mené la symphonie lui-même à partir d'une tour spécialement construite , en utilisant des drapeaux de signalisation dirigées simultanément vers les trains en gare, les chantiers navals, les véhicules de transport et les chœurs d' ouvriers. Avraamov ne voulait pas de spectateurs, mais encourageait la participation active de tout le monde notamment à travers les exclamations et les chants ( l'objectif principal étant l'expression d'une puissance collective organisée, unifiée).

     

    Les plus curieux d'entre-vous retrouveront le travail d'Avraamov dans cette incroyable anthologie autant littéraire et radiophonique que musicale :

    Baku : Symphony of Sirens: Sound Experiments in The Russian Avant-Garde. Original Documents and Reconstructions of 72 Key Works of Music, Poetry and Agitprop from the Russian Avantgardes (1908-1942)

    Cette compilation est sortie sur le label de Chris Cutler ReR Megacorp en 2009. Le wiki monoskop (lien ci-dessus) en livre une description très détaillée incluant en outre l'accès au pdf du livret de 74 pages.

    La symphonie est en téléchargement libre ici.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique