• 22.11.2014

    Je viens de découvrir Apalusa grâce à l'émission Déphasage sur RadioCampus Bordeaux pour laquelle j'avais d'ailleurs consacré un post le 1er mai dernier. Apalusa est Dan Layton qui nous vient de Nottingham. Ghost Notes est sorti sur le label Low Point basé lui aussi à Nottingham. L'ambient proposé par Apalusa sur cet album est une superposition de couches réalisées à partir de drones de guitare électrique, de field recordings et de voix manipulées. L'artiste parle de "composition by subtraction" : de la matière initialement obtenue, sont éliminés les sons jugés superflus pour en accentuer le détail et  faciliter la perception de ce qui est au final retenu et retravaillé. D'où une grande qualité sonore pour un album rapidement accrocheur et empreint d'une réelle beauté. C'est ce qui fait son atout et en même temps sa limite, un objectif recherché avec un peu trop d'insistance.

     

    Apalusa - Ghost Notes (2014)

     

    It all ends here :


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique